Société d’art et d’Histoire du Mentonnais

La St Pierre, la fête des patrons des pêcheurs

samedi 1er juillet 2017 par Jean-Louis CASERIO

Tradition de la mer… A festa de San-Pietrou

Du mentonnais et le texte en français

A FESTA DE SAN-PIETROU, PATRAN DU PESCAHOÙ

San-Pietrou es ou patran du pascahoù e de pescairise. D’autre mestierante r’an encara cernù couma Sant-Patran : u ferrà, u pica-peire, u murahoù e u gipié. A Marselha, San-Pietrou ese tamben ou patran du camalu.
U pescahoù mentounasque an sempre venerà dame fervoù e alegrìa ou Sant-Patran, ou duménigue que suive ou vinta-nòu dou mes de San-Jouan : Messa-grana cantàia à San-Miqué, proufessìa ent’e carriere dou païs dam’a stàtua dou Sant, juegue de marina, baleti e embraijament dou goussou s’a spiaja couma se fa ent’ e vile e vilage da coustièra da Mediterranéa… U pichoù avìan pieijhé de sautà sus’e fiame dou batelou que brujhava puhi i mandavan susa grave e scalhe.
Ou brujament da barca de San-Pietrou s’acoumpagna de cante e de brandi s’a grava en tant qu’u pescahoù e u piejhencìe vogan sus’ e barque luminàie de lanterne e de fanà de tante couroù couma ent’una festa veniciana s’a marina dou pouart-vielh. D’un temp, u matalò brujavan una barca per a Sant-Elmou dou 2 de Jougn per festà ou sen patran. Ancùhi, se san metù dam’u pescahoù per una festa coumuna.
Un’ antiga credença di qu’ou gabian-gross, r’aucé de San-Pietrou, anounça a bourriana coura vora pressa de r’aiga.
San numerouse u pouete mentounasque qu’an cantà a marina, u marinà e San Pietrou couma Marcel Firpo ent’a cansan dou moussi : « Souta luna quiara, au chelou seren, vegou ent’una fara ou men campanen. A brisa que cara pioura ente r’auban… Dam’a bouca amara pensou au men Menton ». Puhi Louis Moreno e a Tartanella : « Cour’ a serena, roussa es l’arena, à r’entrebren, pounent ven… »
Aquì ese Lucien Sicardi que canta aquest’ aumage à San-Pietrou : « … O Sant-patran du pescahoù, du maren, Serva-re dou marrì temp. Scouta aquesta sounada, aquesta preguiéra de brave gente, que sus’ a terra, speran margrà ru amarouse enrabià, qù caru matalò s’arrecampan. »
Jean-Louis CASERIO
Félibre Majoral

LA FÊTE DE LA SAINT-PIERRE, PATRON DES PÊCHEURS
Saint-Pierre est le patron des pêcheurs, des poissonniers et mareyeurs. D’autres corporations l’ont encore choisi comme Saint-Patron : les serruriers, les tailleurs de pierres, les maçons et platriers. A Marseille, Saint-Pierre est aussi le patron des portefaix.
Les pêcheurs mentonnais ont toujours vénéré avec ferveur et entrain leur Saint-Patron, généralement le dimanche qui suit le 29 juin : Messe chantée en la basilique Saint-Michel, procession dans les rues de la cité avec la statue du Saint, divertissements nautiques, bal et embrasement de la barque sur la plage, comme dans beaucoup de villes et villages du littoral méditerranéen... Les gamins ne résistaient pas au plaisir de sauter joyeusement à travers les flammes du bateau incendié puis de le bombarder de galets.
Le traditionnel brûlement de la barque de Saint-Pierre est encore agrémenté de chants et danses sur la plage alors que pêcheurs et plaisanciers participent sur leurs barques illuminées de lanternes et de lampions multicolores, à une fête vénitienne sur le plan d’eau du Vieux-port.
Autrefois, les marins brûlaient une barque à la Saint-Elme du 2 juin pour fêter leur Saint-Patron. De nos jours, ils ont rejoint les pêcheurs, pour une fête commune.
Une antique croyance dit que le pétrel, ou oiseau de Saint-Pierre, annonce la tempête en volant au ras de l’eau.
Nombreux sont les poètes mentonnais qui ont chanté la mer, marins et pêcheurs et Saint Pierre comme Marcel Firpo dans la chanson du mousse : « Sous la lune claire, au ciel serein, je vois dans un éclair mon clocher. La brise qui tombe pleure dans les haubans… Avec la bouche amère je pense à mon Menton ». Puis c’est Louis Moreno dans la Tartanelle : « Lorsque de grand matin, rouge est le sable fin, au serein, le Ponent survient… »
Pour terminer, chantons cet hommage à Saint-Pierre, de Lucien Sicardi : « …O Saint-patron des pêcheurs, des marins, épargne-les du mauvais grain. Entends cet appel, et cette prière des braves gens, qui sur la terre, espèrent malgré la fureur des flots, le retour des chers matelots. »
Jean-Louis CASERIO


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 17 / 135099

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2017  Suivre la vie du site N° 383 - Le « Coin du Mentounasc » du 1er juillet (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0