Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
C’était en temps de guerre…

LES CIGARETTES AMERICAINES

ou, en mentounasc : E CIGARETE AMERICANE
mercredi 8 novembre 2017 par Auguste MACCARI

En cet automne 1944, les Alliés sont à Menton. Les Américains vont distribuer des cigarettes !
La foule s’agglutine devant « les Dames de France » où doit avoir lieu cette régalade....

LES CIGARETTES AMERICAINES
1944, en cet automne les Alliés sont à Menton.
Un jour, dans la Vielle ville, une nouvelle se répand comme une traînée de poudre : les Américains vont distribuer des cigarettes ! Pour certains, assouvir cette addiction à la nicotine est plus important que manger à sa faim. Et nous voilà partis, papa, pépé et moi, tout gamin, prendre position devant « les Dames de France » où devait avoir lieu cette régalade, et nous n’étions pas les seuls je vous l’assure ! Un véhicule militaire US, bâché, arrive, et en marche arrière, l’avant tourné vers la rue de la république, se positionne le long du jardinet triangulaire qui fait angle avec la rue Piéta. La foule s’agglutine devant l’arrière du véhicule, la bâche se soulève lentement et découvre deux GI’s, avec devant eux des cartons contenants des cartouches…de cigarettes. Je crois que chacun pensait à une distribution paquet par paquet, le plus calmement possible, que nenni ! Les militaires ouvrirent avec soin les cartouches, puis délicatement les paquets, et se mirent à lancer les cigarettes en vrac à la volée, déclenchant une cohue avec, je le crois aujourd’hui, une délectation certaine de voir ces pauvres bougres se bousculer, se confronter même, pour cette futile chose si courante et ordinaire. Eux qui n’avaient manqué de rien, comment pouvaient-t-ils comprendre les privatisations multiples, subies par notre population durant ces années tragiques de la guerre ?
Mais enfin, je me souviens d’avoir employé une grande volonté pour en récolter le plus possible, ma taille de gamin me permettant de me faufiler entre les adultes jambes, et les pieds pointures quarante et plus, pour performer au mieux. Le fait est qu’au retour au domicile, deux des quatre tiroirs, que possédait la vielle commode au plateau de marbre blanc veiné d’anthracite, qui trônait dans ma chambrette, étaient remplis à ras bord de cigarettes…américaines. Quel trésor !!!
Auguste MACCARI
PS : « les Dames de France » aujourd’hui les Galeries Lafayette.

E CIGARETE AMERICANE
1944, en autoun, u Alià san à Mentan.
Un jorn, ent’ou Mentan Vielh, una nova se spande coum’un lamp : u American van fa una destribucian de cigarete ! Pèr chertù, countentà aquer vici pèr a nicoutina es demai empourtant qué de levà-se ra fam. E sema partì, papa, pépé e mi, garçounet, se mete en pousician davant « E Dame de França » douna devìa passà-se aquela lecounarìa. Un vehìculou US, tendà, arriba en retromarcha, rou davant girà vers a carriera da Repùblica, e s’arresta à fianc dou jardinet retangulari qué fa angoulou dam’a carriera da Pietà. A gent s’amourouna davant ou darraire dou vehìculou, ra tenda se issa pian-pian e descuerbe dou sourdati, e de scàtoure de cartan qué countenan e cartouche…de cigarete.
Creou qué cada-un s’asperava à una destribucian pèr paquet, dam’ou mai de calma poussìbile, mà nan ! U militari han dubert dame cura e cartouche, puhi dame delicatessa ru paquete, e se san metù à lançà e cigarete en vrac, au vorou, metent en branla una counfusian encredìbile, dame, rou creou ancuhi, una cherta deletacian, de vé aquelu paure bougre rounsà-se e letigà-se, pèr aquer oujetou de usença ourdinari. Elu qué n’avìan mai mancà de ren, couma pourìan capì ru diverse patimente subì da noastra poupulacian, durant u anne tràgiqui da guerra ? Mà, me n’avisou d’avé empiegà una fouarta voulountà pèr recampà-n’en ou mai qué hai poushù, ra mia autessa de garçounet me permetìa d’anà tra re gambe adulte, e ru pé, pounchura quaranta e mai, pèr esse rou pu garibà.
Ou fatou es qué, de retorn en casa, dou du quatre tirante da vielha coumoda, dam’ou soubre de marmou bianc, zebrà de gris scu, qué tronava ent’a mia stansieta, eran iempì de cigarete…americane. Qué tresorou !!!

August’ MACCARI


Portfolio

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 141673

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2017  Suivre la vie du site N° 397 - Le « Coin du Mentounasc » du 4 novembre (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0