Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
APPRENONS LE MENTONNAIS

Séança 23 - A Frucha de r’Ortou

mercredi 2 décembre 2020 par Mauri OSICKI - AMPOLINI

 VINTUNIEMA LECIAN « A FRUCHA DE R’ORTOU »

.
.
La lecture du texte 2 peut être écoutée grâce au document « Vintuniema lecian A Frucha de r’Ortou » proposée dans les documents joints ci-dessous.

2. Que piejhé, di Batì, de vé, quoura ven a primavera, tout’ u erbou curbì-se de tant a frucha aboucanta ! san e cerieijhe (1) que me san pu de ca soubretout, n’ è ve nan, Fina ?

Dadaban (2) ! E mi, couma me farai bella dame de pendì d’ aurelhe !

Pouare parlà, burbanta, t’en manje tant qu’este sempre marauta !

Que marrìa lenga ! È forshi perqué ai begù d’aiga soubre !

Nan ! Quoura su carà da cerieijhera, ou cavagnet era scaijhi vuhi !

Oh ! Di putost que t’este foutù en terra, ent’ou mitan de mahousse e que paigran, embilà, nou a dich : « este dou pichoù destruja-casa ! »

N’avisa-te, Fina, de vacance d’estade qu’avema passà da Barba Gnassou, à Souspé, ent’a pianura da Commenda… Un jorn, Barba Gnassou nou avìa dich :

Se vouré venì dame mi, anema fà-se a culheta de péssigou e en passent, gardeherema s’ e mere e u perusse coumençan à mahurà, à r’adrech...

Forshi troverema tamben de figue ent’a faisha soutrana (3), qu’al dich.

Acò, n’ese pa segù. E figue nou’ mahuran nan avanch setembre, en pèr aquì !

Carrerìa qu’emparesse a stajan de cada frucha, pichoù !

(1) Cerieijhe se pouhe tamben scrive ceriejhe
(2) Dadaban signifie vraiment, certainement
(3) La « faisha  » comprend plusieurs parties : a bounda (bord inférieur), a spreisha (bord supérieur), a riba (la montée), ou maijhìe (mur à sec), etc
Soutran (a) = inférieur (e) adj, le lieu le plus bas ; au soutran (adverbe de lieu) = en bas ;
Soubran(a) = supérieur (e) adj, le lieu le plus haut ; au soubran (adverbe de lieu) = au dessus, ou en haut.
.

 GRAMÀTICA

.
Les adverbes interrogatifs
.
quoura (coura) : quoura este carà ? quand êtes-vous descendu  ?
couma  : couma va a doba ? comment vous portez-vous ?
quant : quant i ’n a d’ aquele fioù ? combien y a-t-il de ces fleurs ?
perqué : perqué este stacha marauta ? pourquoi avez-vous été malade ?
.
Remarque : en mentonasque et en nissart « perqué » sert à la fois pour la question et pour la réponse. Mais on peut aussi dire : pèr ço que.
Ex : Perqué ou jarden ese net ? Perqué e fioù ri apieijhan ? Pèr ço que e fioù ri apieijhan pran.
.
.

 Le verbe Falloir : « Carré »

.
Ce verbe ne se conjugue qu’à la 3ème personne du singulier.
.
Indicatif :
.
Présent :................ car
Imparfait :................carrìa
Futur : .....................carrerà (carà)
Passé composé :.....a caishù
Plus-que-parfait :.....avìa caishù
Participe passé :......caishù
.
Conditionnel :
.
Présent : carrerìa (carrìa)
Passé : aurìa caishù
.
Subjonctif :
.
Présent : que caishe
Imparfait : que caishesse
Passé : que aigue caishù
Plus-que-parfait : que aiguesse caishù
.
.

 Esercici

.
1. Relevez les noms de fruits dans le texte 2.
Pouvez-vous dire le genre de ces mots ?
Ecrivez-les au singulier.
.
2. Counoushé d’autre noume de frucha ? Scrivé-ru.
.
3. Revirà :
.
Les vacances se terminent et il faut partir.
Les vacances se sont terminées et il a fallu partir.
Les vacances s’étaient terminées et il avait fallu partir.
Les vacances se termineront et il faudra partir.
Si les vacances se terminaient, il faudrait partir.
.
4. « Maigran e Paigran magalhan couma s’auguessan vint anne. »
.
Refaire la phrase ci-dessus en utilisant respectivement les sujets proposés sans oublier d’accorder les verbes.
Barba Gnassou ; Mi ; Tu ; Nautre ; Paire e maire ; Vautre.
.
5. Couma dì en mentounasc :
.
Que mangez-vous ce soir ?
Que venez-vous me montrer ?
Quand me paierez-vous ?
Combien y a-t-il d’arbres dans le jardin ?
Pourquoi criez-vous si fort ?
Quelle voiture avez-vous là ?
.
6. Frucha e erbou : meté ensem r’erbou e ra frucha soua.

Frucha  :
ou peruss
ou pourtougà
ou péssigou
ou nespou
r’ abricò
r’ amèndoura
a sousena
a figa
a mera
a saussa, a moura
a migrana
ou liman
ou coudan
a cerieijha
.
Erbou :
r’abricoutìe
ou coudounìe
ou perussìe
a meriera
a cerieijhera
ou pourtougalìe
ou limounìe
ou pesseguìe
ou migranìe
ou nespourìe
r’amendourìe
a figuiera
ou saussìe, ou amourìe
a souseniera
.
En document joint ci-dessous, nous avons, comme d’habitude, les différentes traductions.

A suivre et à bientôt. (sahm.diffusion orange.fr)


titre documents joints

6 décembre 2020
info document : MPEG4 Audio
2.4 Mo

6 décembre 2020
info document : Word
15.3 ko

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 219 / 309130

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Apprenons le mentonnais  Suivre la vie du site 21 - Vintuniema lecian   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 7