Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
LE COIN DU MENTOUNASC DANS NICE-MATIN

Robert et Renée Mauchant, les peintres des Bellevesaces

texte en français de Jean-Pierre Frediani et revirada par Solange Mongondry Barbéris

ROBERT ET RENÉE MAUCHANT, les peintres des Bellevesaces
.
Robert Mauchant est né à Longwy le 1er février 1893. Après des études à Nancy, il suit l’enseignement des Arts-Déco Paris où il côtoie notamment Desnoyer le lauréat de la biennale mentonnaise en 1955. Les premières toiles du jeune Mauchant connaissent la reconnaissance des galeries parisiennes. Mais à 21 ans il est mobilisé et pendant quatre années il est un combattant de la Grande Guerre. C’est en 1921, le 27 août qu’il épouse à Paris une jeune peintre, sa cousine Renée Mauchant (née à Paris le 15 août 1903) et en 1934 que le couple quitte la capitale pour s’installer à Menton, dans une maison du quartier des Bellevesaces qu’ils vont transformer pour y installer leurs ateliers. Très vite, leur demeure (villa la Soleilette) est un lieu de rencontre de peintres vivant dans la région : Terechkovitch, Desnoyer, Camoin, Déhove, Klimek… et en 1951 c’est l’aventure des expositions mentonnaises et de la création des Biennales. Renée et Robert Mauchant font partie des quelques peintres qui vont inciter le maire Parenthou Dormoy à créer cet évènement artistique. Robert Mauchant en sera le secrétaire général de la deuxième (1953) à la sixième édition (1966) ; son épouse Renée, elle, fut membre puis vice-présidente du comité directeur de 1951 à 1976. Les époux Mauchant conseillent également les jeunes peintres ; ainsi Emile Marzé ne manque-t-il jamais l’occasion de rappeler, lorsqu’on évoque son parcours artistique, l’importance de sa rencontre avec le couple en 1951. Ils participent activement à la vie culturelle locale en recevant dans leur villa-atelier des musiciens du festival ou la fine fleur de la poésie de langue française réunie en collège à Menton. En 1962 Renée Mauchant sera co-fondatrice de la première section mentonnaise du club Soroptimist.
Robert Mauchant décède le 27 février 1970 et son épouse organisera, un an plus tard, en son hommage et avec le soutien du maire Francis Palmero une exposition rétrospective au Palais de l’Europe qui connut un grand succès.
En décembre 1976, Renée Mauchant publie un recueil de lavis à l’encre de chine marquant son attachement à sa ville d’adoption intitulé « Menton, oasis de verdure » ; l’académicien Louis Leprince-Ringuet le préfacera en indiquant « les paysages de Menton, l’artiste les aime et les comprend. Elle vit depuis longtemps dans leur intimité, elle a subi leur charme… ». Le recteur Mayer, adjoint au maire délégué à la Culture y évoquera pour sa part en quelques mots les lieux que l’artiste a choisi d’y représenter. Une exposition dédiée à Renée Mauchant et organisée par la ville de Menton accompagnera la sortie de ce recueil de lavis.
Renée Mauchant décède à Menton le 27 novembre 1986.
Le Musée du Palais de Carnolès détient une collection importante des œuvres des deux artistes, collection enrichie en 2017 par le docteur Coliez, héritier du couple. Robert était le peintre de la couleur, dans la mouvance de l’Ecole de Paris, Renée celle du noir et blanc tant ses lavis sont une caractéristique majeure de l’ensemble de son œuvre picturale.
Jean-Pierre Frediani
.
50 anne fà Robert Mauchant s’en anava…
Robert e Renée Mauchant, U pintoù de Barvesace
.
Robert Mauchant ese naishù à Longwy ou Primou de febrarou 1893. Ha fach u se studi à Nancy, puhi ha emparà à « Arts-Déco » à Paris douna ha rescountrà prenchipalament Desnoyer ou pu ban da Biennala mentounasca en 1955. U primi tablò dou jouhe Mauchant san recounoushù e aprecià de galarìe parisiane. Ma à 21 anne, ese moubilisà e durant quatre anne ese sourdatou da Granna-Guerra. Es en 1921, ou 27 dou mes da Madona que spousa à Paris una jouhe pintoù, cousina soua Renée Mauchant (naishùa à Paris ou 15 d’Aoust 1903) e en 1934 ra coùbia s’en va da Capitala pèr venì à stà à Mentan, ent’ una casa dou quartié de Barvesace que van à trasfourmà pèr enstalà-ri u soue atelié. Pran vitou, ra soua casa (Vila ra Sourelheta) es un lueg de rescountra pèr u pintoù que stan ent’ ou païs : Terechkovitch, Desnoyer, Camoin, Déhove, Klimek… e en 1951, es ra stòria de spousicioù mentounasque e da créacian de Biennale. Renée e Robert Mauchant dame quarque autre pintoù van enchità ou mera Parentou Dormoy pèr creà aquestou aveniment artìsticou. Robert Mauchant serà ou secretari generale da segounda Biennala (1953) fint’ à ra sisiema edician (1956) ; ra soua moulhé Renée, ela, ese stacha socha puhi souta-presidenta dou coumitatou diretoù da 1951 fint’ à 1976. U spousi Mauchant counselhan tamben u jouhe pintoù ; aishì Emile Marzé noun manca mài r’oucasian de menciounà, quoura es evoucà ou sen percours artìsticou, r’empourtança dou sen encontrou dame ra coùbia en 1951. Partichipan ativament à ra vita culturala loucala en rechevent ente ra soua vilà-atelié de musicante dou festival o ou pu ban da pouesìa da lenga francesa rajouncha en coulègiou à Mentan. En 1962, Renée Mauchant serà co-foundatrissa da prima secian mentounasca de r’assoussiacian Soroptimista.
Robert Mauchant mouhe ou 27de febrarou 1970. Un ann apréss, dame r’ajutou dou mera Francis Palmero, Renée Mauchant ourganiserà ent’ ou Palassou de r’Euròpea e dame un grann suchess, una spousician de r’obra dou sen spousou e pèr ou sen oumage.
En dijhembre 1976, Renée Mauchant publica un recuelh de lavis à r’incrostou de China marcant ra soua afecian à sa vila d’adoucian entitoulà « Mentan, oasis de verdura » ; r’acadèmicou Louis Leprince-Ringuet ri farà ou prefaci en scrivent « u païsage de Mentan, r’artista i vouhe ben e ru capishe. Ela stà despuhi pran de temp ente ra soua entimità, e ha endurà ou sen encant... » Pèr sa part e en quarque mot, ou retoù Meyer, souta-mera delegatoù à ra Courtura ri evouquerà u luegue que r’artista ha cercà de representà-ri. Una spousician dedicàia à Renée Mauchant e ourganisàia da ra vila de Mentan acoumpagnerà r’edician d’aquestou recuelh de lavis.
Renée Mauchant mouhe ou 27 de nouvembre 1986.
Ou Musé dou Palassou de Carnourés poussede una coulecian empourtenta d’obre du dou artiste, coulecian aumentàia, en 2017, da ou médicou Coliez, eritìe da coùbia. Robert era ou pintoù da couroù, souta r’enfluença da Scora de Paris, Renée era pintoù dou negre e bianc talament u se lavis san ra caraterìstica pu empourtente da toutalità da soua obra de pintoù.
Revirada Solange Mongondry Barbéris


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 61 / 307400

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le « Coin du Mentounasc » de Nice-Matin en 2021  Suivre la vie du site N°512 - Le « Coin du Mentounasc » du 27 février (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3