Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
APPRENONS LE MENTONNAIS PAR SES POEMES

A cansan dou moussi - Marcel Firpo

samedi 29 janvier 2022 par Mauri OSICKI - AMPOLINI

La lecture du poème peut être écoutée grâce au document « Son- 15 A cansan dou moussi . » proposé dans les documents joints ci-dessous.
.
.
Etude du poème mentonnais : « A cansan dou moussi »

Ce poème est de Marcel Firpo dont nous avons déjà étudié un poème « A demanda », au numéro 2 de la série « Apprenons le mentonnais par ses poèmes ».
.
A cansan dou moussi
.
I
Quante vote ma paure maire
Se serà facha dau barcan
A demandà-ri à moun fraire :
Gardehe un poc s’arriba Jan !
Mà pèr tempesta o bounaça
Siégue à levant o à pounent
Susa r’amà que nou stirassa
Anema sempre, e vere au vent.
E coura u ome d’equipage
S’enduerman stanque dou viage,
.
Refren 1
Souta a luna quiara,
Au chelou seren,
Vegou ent’una fara
Ou men campanen.
A brisa que cara
Pioura ente r’auban…
Dam’a bouca amara
Pensou au men Mentan…
.
II
Qù sa, dejà, quant païse
Aurema vist o vijità,
D’enferne o de paraïse
Que n’a caishù sempre quità.
A nouaisha barca vagabounda
S’en va seguent ou sen desten :
Diou fague que ent’a soua rounda
Nou mantene s’ou ban camen…
E coura u ome d’equipage
S’enduerman stanque dou viage,
.
Refren 1
.
III
Mà ‘sta maten ou capitani
N’a dich « Enfante, scouté-me :
Se nou n’arriba de malani
D’aquì tre jorne arriberé.
E reverema u nouaishe teche,
E aquelu que n’an asperà
E que pregavan tout’ e nueche
Perqué pushessan retornà ».
Tamben u ome d’equipage
Noun san pu stanque dou viage…
.
Refren 2
Souta a luna quiara,
Au chelou seren,
Vegou ent’una fara
Ou men campanen.
A brisa que cara
Canta ente r’auban…
Aquì, maire cara,
Al ou ten pichan !...
.
Marcel Firpo
Poème tiré du livre « Menton et le monde de la mer » SAHM 1981, et mis en graphie mistralienne.
.
.
1. Lire, comme d’habitude le poème à voix haute et repérer les mots ou expression qui vous semblent difficiles.
.
2. Vocabulaire  :
Se serà facha : mot à mot se sera faite à la fenêtre, se sera montrée, sera allée…
Bounaça : mer calme
Fara : halo, lueur
Caishù : du verbe carré, falloir. Ici caishù est le participe passé
Malani : pluriel de malan (m), malheur.
.
3. Observation du poème :
Combien de strophes, nombre de vers, rimés ?
Combien de refrains, de combien de vers, rimés ?
.
4. Analyse du texte :
Qui parle tout le long du poème ? Quel est son prénom ?
.
Strophe I : Pourquoi la « paure maire » se fait du souci ? Expliquez.
.
Strophe 2 : Le conteur explique son voyage. Qu’a-t-il fait ?
.
Strophe 3 : Ou capitani parla ent’ou sen equipage. Que nove ? San bouane ?
.
Comparez les deux derniers vers des 3 strophes. Expliquez.
.
Il y a 2 refrains. Qu’est-ce qui les différencie ? Pourquoi ?
.
5. Grammaire :
.
Le verbe carré (falloir) ne se conjugue qu’à la 3ème personne du singulier :

Indicatif : Présent car  ; Imparfait carrìa  ; Futur carrerà ( carà) ; Passé composé a caishù
.
Conditionnel : Présent carrerìa (carrìa)  ; Passé aurìa caishù
.
Subjonctif : Présent que caishe  ; Imparfait que caishesse
.
6. Traduire en mentonnais :
.
Il me faut aller manger ; il fallait y aller.
Il a fallu s’arrêter.
Je ne crois pas qu’il faille donner à manger aux oiseaux : !
.
7. Traduire le texte.
.
.
En document joint ci-dessous, nous avons, comme d’habitude, les différentes traductions.
.
A suivre et à bientôt. (sahm.diffusion orange.fr)


titre documents joints

29 janvier 2022
info document : MPEG4 Audio
2.7 Mo

29 janvier 2022
info document : Word
14.1 ko

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 477 / 356371

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Apprenons le mentonnais par ses poèmes  Suivre la vie du site 15 - A cansan dou moussi   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3