Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
LE COIN DU MENTOUNASC DANS NICE-MATIN

La Promenade du Midi en 1900 - Ra proumenada dou Miejorn en 1900

par le Général Jules Bourelly, revirade en mentounasc par Solange Mongondry Barbéris
lundi 7 mars 2022

LA PROMENADE DU MIDI EN 1900
.
Avant 1860, la plage de galets du golfe de la Paix, bordée de quelques tamarins misérables, s’étendait en largeur jusqu’auprès des maisons bordant la rue Victor-Emmanuel (aujourd’hui avenue Félix-Faure) et la partie de la route de la Corniche comprise entre le Careï et le Gorbio. Des bosquets de citronniers couvraient, en amont, les bords non endigués du lit des torrents qui débouchaient dans la mer entre des massifs de raquettes et d’agaves.
Le premier ouvrage reconnu nécessaire pour l’établissement d’une promenade longeant la mer depuis le Bastion jusqu’au pied du promontoire du cap Martin, fut un mur-digue destiné à limiter et à réduire la plage sur un certain nombre de points. La large zone que l’on gagna ainsi sur les galets aurait dû être convertie en un boulevard planté comme la promenade de Anglais à Nice, ou en jardins comme ceux de la Riviera di Chiaja à Naples, mais les propriétaires riverains s’emparèrent du terrain pour y élever des maisons et la promenade privée d’ombrage, ne put avoir que la largeur d’une route nationale.
L’état des finances de la ville ne permettant pas la construction, en une seule fois, de la promenade entière, on y procéda par portions et à d’assez longs intervalles. La plage de galets a été réduite à 25 mètres en moyenne ; elle est bordée de gros blocs de rochers du côté du Bastion et du Careï.
En 1898, on a élevé sur la partie de la promenade du Midi comprise entre le Bastion et le Fossan un marché couvert. La partie s’étendant du Fossan au Careï a été construite en 1861-1862 ; on acheva en 1877 celle qui aboutit au Gorbio. En 1879, on recouvrit le Careï d’une voûte à deux arches d’ouverture pour le passage de la Promenade. Le pont métallique à trois travées, qui franchit le Borrigo, date de 1883. La dernière partie de la voie jusqu’au promontoire du cap Martin, et le pont en maçonnerie à deux arches, traversant le Gorbio, ont été achevés en 1894.
La promenade du Midi n’a été livrée à la circulation dans tout son développement (2800 m) que pendant l’hiver de 1894 à 1895 (1).
Général Jules Bourelly « Les perles de la Côte d’Azur (1900) »
.
(1) En 1894, des notabilités et des étrangers organisent une souscription qui rapporte 75000 francs et permet d’envisager encore son prolongement, plus avant vers le cap Martin (Menton-mondain du 17 mars 1894)
.
RA PROUMENADA DOU MIEJORN EN 1900
.
Avanch 1860, ra spiaja de grava dou golf da Paz, bourdàia de quarque tamarì miseràbili, se stendìa en larguessa fint dapé e case en bourdura dou camen « Victor-Emmanuel » (ancuhi avengùa Félix-Faure) e ra partìa dou camen dou Courniss qu’es entra ou Caréi e ou Goarbe. De bousquete de limounìe curbìan, en amount, re ribe d’ourìgina du lieche du valoù que desboucàvan ent’a marina entra u massife d’agave e de figuiere de figue-more.
Ra prima coustrucian jujàia couma nechessari per stabilì una proumenada en riba da marina despuhi ou Bastian fint au pé dou proumountori dou Cab Marten, ese stacha una muralha-diga per limità e reduche ra spiaja ente quarque pounche. Ra larga zona qu’ese stacha gagnàia aurìa doushù esse trasfourmàia en boulevar piantà couma ese stach fach à Niça per ra proumenada du Inglese, o en jardì couma aquelu da Riviera di Chiaja à Nàpouli, ma u prouprietàri dou lueg se san empatrounì dou terren per bastì-ri de case e ra proumenada, sensa oumbraje, ese stacha dame ra larguessa d’un camen naciounale.
Perqué re finance da vila noun permetìan de coustruì ra proumenada entriéga ent’ una soureta vota, ha carshù fà-ra, un toc apréss de r’autre, dame de loungue entervale de temp. Ra grava ese stacha reducha à 25 metre à poque press ; ese bourdàia de roucasse à r’entorn dou Bastian e dou Caréi.
En 1898, sus’ una partìa da proumenada dou Miejorn, entra ou Bastian e ou Foussan, ese stach coustrùi un mercà cubert. Ra pourcian qu’anava dou Foussan fint’ au Caréi ese stacha bastìa en 1861–1862 ; en 1877, ra pourcian fint’ à ou valan dou Goarbe ese facha. En 1879, han recurbet ou Caréi dame una vouta à doue arque de dubertura per permete ou passage da Proumenada. Ou poant metàlicou dame tre campade que permete de passà ou Bourig ese de 1883. Ra darrìa parte dou camen fint au Proumountori dou Cab Marten e ou Poant en maçounarìa à doue arque que passa ou Goarbe, san fenì en 1894.
Ra Proumenada dou Miejorn entrièga (2800 m) ese stacha metùa en circulacian unicament r’invern (1894-95).
Revirada Solange Mongondry Barbéris


Portfolio

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 40 / 350311

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2022  Suivre la vie du site N°547 - Le « Coin du Mentounasc » du 05 mars (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3