Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
LE COIN DU MENTOUNASC DANS NICE-MATIN

Les sœurs Munet : De la Villa Cottin aux Missions en Afrique…

Re souarre Munet - Revirada de Mauri Osicki
mardi 18 octobre 2022 par Mauri OSICKI - AMPOLINI, Richard OSICKI

LES SŒURS MUNET : DE LA VILLA COTTIN AUX MISSIONS EN AFRIQUE…

Le long de la voie ferrée, l’ancienne rue des Cabrolles relie la vallée du Careï à celle du Borrigo. Le 8 décembre 1974, elle devient rue des Sœurs Munet, inaugurée par le Sénateur Maire Monsieur Francis Palmero.
Pourquoi rue des « Sœurs Munet » ?
Adrien Munet, ancien magistrat lyonnais dans les années 1860, qui était avec son épouse Sophie Gautier profondément engagé dans plusieurs œuvres de charité, ne manquait jamais une occasion de faire le bien. Très attentifs à l’éducation et à la santé de leurs enfants, ils recherchaient un climat plus favorable pour leurs filles Alice née en1870 et Marie-Thérèse née en 1876, celle-ci étant de santé fragile. Après Pornic, Cannes, Royan pendant quelques hivers, c’est à Menton que la famille Munet trouva à louer la Villa Cottin, pour l’hiver 1892. Menton était une bourgade calme, tranquille dont la renommée du climat attirait des étrangers du monde entier.
Alice et Marie-Thérèse, de plus en plus attachées à Menton et à tout ce qui s’y vivait, persuadèrent leur père d’acheter la Villa Cottin en 1904, lui donnant le nom de « Villa de la Vierge ». Derrière celle-ci, une réplique de la grotte de Lourdes fut réalisée suivant un vœu d’Alice. De ce fait, Menton possède une des plus fidèles reproductions de la grotte de Massabielle.
A cette époque, Alice secourt de nombreuses familles et visite les malades. A la villa, elle enseigne le catéchisme et, tout près, fit même construire l’école de l’Immaculée-Conception grâce aux dons de sa mère. Une charité rayonnante…
Souvent à l’épreuve de la maladie, Alice voulait aussi compatir aux souffrances des malades. En 1911, après avoir suivi les cours d’infirmière de l’ADF, elle obtient son diplôme au dispensaire de Menton puis son majorat en 1915.
Mais, la guerre éclate en 1914. De nombreux blessés affluent vers des hôpitaux du sud de la France, surtout des « tirailleurs sénégalais ». Alice et Marie-Thérèse se dévouent alors comme infirmières dans différents « hôpitaux spéciaux » de Menton, d’abord l’hôpital 205 (le Collège), ensuite, à l’hôpital 29 (le Casino, devenu plus tard le Palais de l’Europe) où se déroulent les opérations les plus importantes. Ressentant une grande compassion envers tous ces blessés, Alice se dévoue sans limite autant pour les soldats blancs que pour les tirailleurs sénégalais. Cependant, le fait de voir tant de soldats venus d’un autre continent mourir loin de leur pays la préoccupait.
En août 1916, l’hôtel du Louvre devient l’hôpital militaire 65. Les deux sœurs y sont affectées, Alice ayant le poste d’infirmière-major. Là, elles ne cessent de s’activer pour soigner et soulager le mieux possible, Alice prenant souvent l’initiative d’accompagner spirituellement ses malades. Elle est, en fait, une infirmière missionnaire dans toutes ses activités.
11 novembre 1918 : l’armistice est signé. Le Louvre est alors fermé, les malades transférés vers l’Alexandra
appelé hôpital 30. Il se vide lentement et ferme fin juin 1919.
Cependant, le rêve d’Alice persiste, celui d’aller en Afrique avec sa sœur pour aider, catéchiser, visiter les malades et être à la disposition des missionnaires. Il va se concrétiser en octobre 1922 par la rédaction d’un projet, celui de la fondation d’un institut au sein duquel la formation et l’autorité dépendrait des Pères des Missions Africaines. Et, à Noël 1922, nait la Société des Petites Servantes du Sacré-Cœur Missionnaires Catéchistes des Noirs en Afrique, la Villa de la Vierge en étant la Maison Mère.
Cette année, à Noël 2022, le centenaire de la création de l’Institut fera l’objet de grandes festivités.
Quant à la Villa de la Vierge, elle est maintenant lieu de résidence des Sœurs Missionnaires âgées.
Richard Osicki
.
RE SOUARRE MUNET
.
R’antiga carriera de Cabrouare que lounga ou camen de fèrre, fa passà dou ver dou Carei ent’ou ver dou Bourig. En 1974, ese sounàia Carriera de Souarre Munet. Pèr ço que ?
Adrien Munet e ra soua spousa Sophie Gautier, toute dou dou païs de Lyon, san pran atente à r’educacian e à ra sanità de soue filhe. Cercan un climà pu favourévoule pèr ele, Alice naishùia en 1870 e Marie-Thérèse naishùia en 1876. Es à Mentan que trovan à afità ra vilà Cottin pèr r’envern 1892. Mentan es una bourgada carma, counoushùia de dapertout pèr ou sen climà temperà.
Alice e Marie-Thérèse s’apiejan de mai en mai à Mentan e persuadan sen paire de catà aquela vilà Cottin en 1904 e ra souanan « Villa de la Vierge ». Ent’ou jarden, segound ou votou de Alice, se fa darraire ra casa una rèplica da grota de Lourdes en 1908.
Ent’aquelou temp, Alice ajuha pran de familhe, vijhita ru maraute, u scouta dame benevoulença. Ensegna rou catequìsimou ent’a vilà e press à aquela, fa bastì a scora r’« Immaculée-Conception ». Una carità raiounent…
En 1914, coura ra guerra squiata, pran d’ome blessà arriban ‘n afluença à Mentan, soubretout de « tirailleurs sénégalais ». Alice e Marie-Thérèse que san devengùe enfirmìe se devouan, tamben spiritualement, press à tout’aquelu blessà, que siegan bianque ou senegalese, ent’u diferente ouspità da cità.
E coura en 1918 r’armistici ese segnà, Alice vouale realisà ou sen souann : anà en Africa dam’a soua souarra pèr vijhità u maraute, e èsse à ra despousician du missiounari.
Ese aishì qu’à Natale 1922 naishe ra « Société des Petites Servantes du Sacré-Cœur Missionnaires Catéchistes des Noirs en Afrique », ra « Villa de la Vierge » essent a « Maison Mère ».
Aquest’ann, à Natale 2022, ou centenari da creacian d’aquel’Istitutou sarà r’oucasian de fà festa dame granessa e soulanità.
Revirada Mauri Osicki-Ampolini
Mestresso d’Obro dou Félibrige


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 60 / 380930

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc dans Nice-Matin avant 2023  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2022  Suivre la vie du site N°566 - Le « Coin du Mentounasc » du 15 octobre (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3